Satellite de navigation américain Système GPS

Selon la Cour des comptes américaine, le système GPS pourrait s’interrompre en raison des retards dans l’envoi de satellites pour moderniser le système.Une panne qui serait une catastrophe pour certaines opérations militaires.

Le GPS laissera t-il ses nombreux utilisateurs perdus au milieu de nulle part ? C’est en tout cas ce qui inquiète la Cour des comptes américaine (GAO). Dans un rapport, elle affirme que le système de navigation GPS pourrait être interrompu en raison des retards pris dans le déploiement des satellites nécessaires à la modernisation du système. « Il n’est pas certain que l’Air Force sera capable d’acquérir de nouveaux satellites à temps pour maintenir l’actuel service GPS sans interruption« , est-il écrit dans le rapport. « Dans ce cas, certaines opérations militaires et certains usagers civils pourraient gravement en pâtir« , prévient l’institution.

Né en 1986, le GPS, ou Navstar (Navigation Satellite for Time and Ranging), conçu par le Pentagone, permet de trouver avec précision une position sur n’importe quel point du globe.  Il repose sur une constellation de 31 satellites en orbite à 20.200 kilomètres au-dessus de la Terre. Au moins 24 satellites sont nécessaires au bon fonctionnement du réseau.

US Air Force dément mais…

Même si les Etats-Unis prévoient d’investir plus de 5,8 milliards de dollars pour moderniser ce système d’ici 2013, le GAO s’inquiète qu' »au cours des prochaines années, plusieurs des vieux satellites deviennent hors-service avant d’être remplacés« . L’armée de l’Air américaine a dû s’employer à rassurer sur l’état du célèbre système de navigation par satellite, après la publication de ce rapport. « Non, le système GPS ne va pas s’interrompre » et « ne va pas tomber du ciel« , a affirmé mercredi un porte-parole du commandement spatial de l’US Air Force, sur le réseau de socialisation sur internet Twitter.

Le GPS n’est donc pas près de cesser de fonctionner jure l’US Air Force.  Pourtant, le porte-parole de l’armée de l’Air a reconnu « un risque potentiel associé à une dégradation des performances du GPS« , tout en assurant que ses services avaient « des plans pour éviter un problème de couverture« . « Nous avons plus de 30 satellites en orbite actuellement. Nous en lancerons un nouveau en août, puis un autre début 2010. Nous ne descendrons jamais en-dessous de 24« , a-t-il fait valoir.

:Source:

Originally posted 2009-05-22 19:02:46.

Les commentaires sont désactivés.