Bâti autour des technologies qui façonnent Firefox, le lecteur audio et gestionnaire de bibliothèque musicale Songbird est disponible pour tout un ensemble de plates-formes dans une mouture 1.1.1.

Songbird_1-1La version 1.1.1 de Songbird a été annoncée mardi dernier dans un relatif anonymat, mais la sortie mieux relayée par Apple d’iTunes 8.1 nous rappelle cette publication, le logiciel open source étant souvent présenté comme sinon le pendant, du moins un concurrent de poids du logiciel propriétaire. Après une première version stable rendue disponible au mois de décembre 2008, il s’agit pour Songbird de la première mise à jour.

Rappelons brièvement que le multi-plateforme Songbird fait office de lecteur audio, voire vidéo, et de gestionnaire de bibliothèque musicale. Il s’appuie sur le lecteur multimédia VLC, une base de données SQLite et sur l’environnement d’exécution XULRunner incluant le moteur de rendu Gecko utilisé par Firefox. Songbird prend en charge la gestion des podcasts et des webradios, supporte plusieurs formats audio (MP3, WMA, AAC, Ogg Vorbis, FLAC…).

Quoi de neuf ?
Pour cette version 1.1.1, la bonne nouvelle annoncée est probablement à aller chercher du côté de l’amélioration des performances qui sera surtout notable à condition de posséder une bibliothèque musicale plutôt conséquente avec plus de 100 000 titres ! Le traitement est désormais moins consommateur de mémoire qu’auparavant, de même que pour l’usage CPU en lecture.

Un utilisateur peut décider de surveiller les changements opérés dans un dossier afin que le contenu soit, en fonction, automatiquement mis à jour dans la bibliothèque musicale. La fonction de tri a été améliorée avec aussi le support des caractères Unicode. Via le menu contextuel d’un morceau sélectionné, Songbird va aller chercher la pochette de l’album idoine, en interrogeant par défaut Last.fm mais d’autres sources peuvent être utilisées grâce à un add-on. La boutique en ligne 7digital garantie sans DRM a été ajoutée (MP3, 320 kbps), tandis que la synchronisation de contenu Windows Media avec DRM est possible avec des périphériques MTP (Media Transfer Protocol), le protocole d’échange de données de Microsoft.

Le reste est affaire de corrections de bugs parfois spécifiques à chaque environnement (Windows, Mac OS X, GNU/Linux) dont le détail est exposé dans les notes de version.

Télécharger Songbird 1.1.1

:Source:

Originally posted 2009-03-12 18:30:45.

Comments Commentaires fermés sur Songbird : l’iTunes open source passe en version 1.1.1

Jamendo

Peut-être connaissez-vous Jamendo, un site de musique communautaire sur lequel les artistes peuvent partager leur création sous licence Creative Commons. Les chansons peuvent donc être téléchargées et redistribuées en toute légalité. Pour les artistes tentant de percer dans le domaines de la musique, Jamendo fait donc figure d’un tremplin promotionnel de poids.

Le site annonce aujourd’hui le Remerciement Gradué, une initiative quelque peu surprenante qui ne manque pas de faire un pied de nez au projet de loi Hadopi actuellement en discussion à l’Assemblée Nationale. Parce que le projet de loi Création et Internet envisage plusieurs mesures de répression, Jamendo a mis en place différentes manières de remercier l’internaute soucieux de télécharger gratuitement les chansons distribuées au travers de la plateforme musicale.

Le texte d’Hadopi souhaite que chaque internaute soupçonné de téléchargement illégal reçoive un courrier d’avertissement. De son côté, « Jamendo enverra un mail de remerciement à tout internaute qui aura téléchargé un des 200 000 titres disponibles gratuitement sur son site. Ce mail incitera l’internaute à partager la musique avec ses amis ».

En seconde riposte, Jamendo n’enverra pas de lettre recommandée mais un kit contenant des autocollants promouvant les artistes préférés de l’internaute. Enfin, si Hadopi souhaite suspendre l’abonnement Internet des multi-récidivistes, Jamendo leur remboursera la facture : « en effet, chaque internaute ayant réussi à convaincre un lieu public (bar, restaurant, …) de devenir un espace de culture libre avec Jamendo PRO, sera remercié par le remboursement d’un mois de son abonnement Internet ».

Si cette initiative prête à sourire au premier abord, elle soulève néanmoins un problème de fond face au projet de loi Création et Internet et ne manquera pas de faire son coup de buzz sur la Toile.

:Source:

Originally posted 2009-03-12 18:29:40.

Comments Commentaires fermés sur Insolite : Jamendo lance le “Remerciement Gradué”

La bêta 3 de Firefox 3.1, qui sera renommé en version 3.5 quand il sera finalisé, est enfin là. Attendue depuis longtemps à cause de retards multiples dans son développement, cette troisième bêta améliore les principales nouveautés de Firefox 3.1 qui sont pour la plupart sous le capot.

firefox

Du coup, la liste des changements depuis la bêta 2 apparaîtrait presque comme monotone :

  • Moteur de rendu HTML Gecko 1.9.1, avec parsing spéculatif
  • Améliorations du mode de navigation privée
  • Améliorations sur le support des web worker threads
  • Amélioration des performances et de la stabilité du nouveau moteur JavaScript TraceMonkey
  • Nouveau support natif de JSON

Le support de nouvelles technologies Web telles que les balises <video> et <audio>, l’API de géolocalisation du W3C, les sélecteurs de requêtes JavaScript, les propriétés des CSS 2.1 et 3, les transformations SVG et les applications en mode hors-ligne ont déjà été abordées par le passé.

D’autre part, il est certain maintenant qu’une quatrième bêta sera proposée avant que le navigateur rentre en phase de Release Candidate. Peu de versions de Firefox ont bénéficié d’autant de bêtas, mais celle qui vient propose essentiellement des améliorations conséquentes en sous-marin qui nécessitent visiblement une phase de test étendue.

La bêta 3 est disponible dans 64 langues différentes dont bien entendu le français. Bien que les liens de téléchargements donnés par l’annonce pointent encore vers la bêta 2, une simple modification des liens permet d’accéder à la version désirée.
Télécharger Firefox 3.1 bêta 3 pour Windows

Télécharger Firefox 3.1 bêta 3 pour Mac

Télécharger Firefox 3.1 bêta 3 pour Linux

:Source:

:Source:

Originally posted 2009-03-12 18:21:40.

Comments Commentaires fermés sur Une nouvelle bêta de Firefox 3.1 à télécharger

Alors que l’examen du projet de loi doit démarrer ce 11 mars, l’ex-roi du disco Cerrone lui tord le cou. Plutôt que de soutenir les droits d’auteur comme le font d’autres musiciens, il a décidé d’offrir son prochain disque sur Internet. Depuis le 9 mars, et ce jusqu’au 14, l’album Cerrone by Jamie Lewis est téléchargeable gratuitement sur le site officiel de l’artiste. Selon lui, « la musique est vouée à devenir gratuite ».

Cité par l’AFP, le compositeur a estimé que la loi Création et Internet « ne voulait rien dire ». « Une fois qu’elle sera passée, on n’arrivera pas à l’appliquer », a-t-il expliqué, estimant que l’industrie du disque devait arrêter de lutter pour aller dans le sens contraire de l’histoire.

Pire pour les défenseurs de la riposte graduée, le père de Look for love assure tirer plus de revenus de la vente de billets de concerts, de produits dérivés ou de la « synchro » – soit l’utilisation de ses productions dans les publicités, films ou jeux vidéo – que de la distribution de CD. « Je n’ai jamais autant gagné ma vie qu’aujourd’hui grâce aux droits dérivés alors que mes musiques sont pillées par les DJ pour des samples et que mes albums sont piratables . » Toujours une Rocket in the pocket, ce Cerrone.

De son côté, l’Association de l’économie numérique (Acsel), qui regroupe nombre de cybermarchands, demande un moratoire sur la question de la déconnexion des internautes. « Il est important de réfléchir à de nouvelles réponses et notamment à de nouveaux modèles économiques face à l’évolution inéluctable des usages et des modes de distribution plutôt que de mettre en place des mesures dont on sait déjà qu’elles seront peu efficaces », estime Pierre Kosciusko-Morizet, président de l’association, patron de Priceminister et, rappelons-le, frère de la secrétaire d’Etat à l’Economie numérique.
En tout cas, pour les députés UMP qui ne sauraient pas quoi répondre aux lettres ou courriels inquiets concernant la déconnexion (et la loi en général), le parti au pouvoir a prévu une lettre type publiée par nos confrères de PC Inpact. On y lit que « l’accès à Internet ne constitue pas un droit fondamental ».
Lire la suite de l’article sur la :Source:

Originally posted 2009-03-11 18:18:29.

Comments Commentaires fermés sur Cerrone offre son prochain disque sur internet!

Sécurité – L’éditeur a mis en ligne aujourd’hui un patch pour combler la faille de sécurité révélée dans les produits de la famille Acrobat 9. Pour les versions 7 et 8, il faudra encore attendre une semaine.

Comme prévu par Adobe, il y a plus de trois semaines, les logiciels de la famille Acrobat 9 ont été mis à jour aujourd’hui ; les patchs se présentent sous la forme de nouvelles versions Windows et Mac OS à télécharger, les 9.1

Elles sont disponibles sur les serveurs d’Adobe :
1/ pour les versions Windows de Reader, ici pour Acrobat Pro et Standard en français et là pour Acrobat Pro Extented,
2/ p
our les versions Mac OS d’Acrobat Pro et Standard.

Le 25 mars pour la version Unix d’Adobe Reader

En revanche, concernant la version Unix d’Adobe Reader, il faudra attendre le 25 mars. Enfin s’agissant des patchs pour les versions 7 et 8 d’Acrobat, sous Windows et Mac OS, la date de mise à jour a été fixée au 18 mars par Adobe.

La faille comblée par ces mises à jour permettait à un utilisateur malveillant d’installer à distance un cheval de Troie sur un ordinateur suite à l’ouverture d’un fichier PDF infecté. Coïncidence, ces nouvelles versions sont mises en ligne le même jour que les correctifs de sécurité du mois de mars de Microsoft pour Windows, ce qui risque de complexifier la tâche de certains administrateurs de parc informatique pour déployer l’ensemble de ces mises à jour.

:Source:

Originally posted 2009-03-11 18:14:21.

Comments Commentaires fermés sur Adobe met à jour Acrobat 9 pour combler une faille de sécurité.

PARIS  – La cour d’appel de Paris a confirmé les sanctions financières infligées aux trois opérateurs de téléphonie mobile français SFR (groupe Vivendi), Bouygues et Orange pour un échange illicite d’informations entre 1997 et 2003 visant à altérer la concurrence.
Des sanctions financières allant de 16 à 41 millions d’euros suivant ces opérateurs et d’un total de 92 millions d’euros, sont donc confirmées à l’encontre de ces sociétés.
Ce point revenait en jugement après une annulation partielle en 2007 par la Cour de cassation d’une première décision. Le point principal, une entente entre ces trois sociétés pendant les années 2000 à 2002 pour stabiliser leurs parts de marché respectives autour d’objectifs définis en commun, avait en revanche déjà été confirmé définitivement.
Le montant total de la sanction était alors déjà de 442 millions d’euros, un record. La procédure avait été engagée sur initiative de l’association UFC-Que Choisir, une organisation de consommateurs.
« S’agissant d’une entente horizontale, appartenant aux restrictions de concurrence les plus graves, les sociétés requérantes ne sont pas fondées à minimiser la gravité de la pratique d’échange d’informations », dit la cour d’appel de Paris dans son arrêt de mercredi.
« Le Conseil (de la concurrence dans sa décision initiale, ndlr) a encore justement évalué les effets de l’échange d’informations sur le marché en cause et fait une exacte appréciation du dommage à l’économie que cette pratique avait provoqué », ajoute-t-elle.
Elle observe « que l’existence d’un dommage à l’économie est présumée dans le cas d’une entente et qu’il n’est pas nécessaire que celui-ci soit chiffré avec précision ».
Un grand merci à l’ UFC-Que Choisir 🙂

Originally posted 2009-03-11 18:10:21.

Comments Commentaires fermés sur L’entente des opérateurs mobiles français sanctionnée en appel

La photographie en intérieur est l’une des situations à laquelle nous sommes le plus souvent confrontés. Mais il est très difficile de réussir ses clichés en raison du manque de lumière et de l’aménagement des lieux. Nous vou proposons donc aujourd’hui dix conseils pratiques qui vous permettront d’améliorer la qualité de vos images.

Originally posted 2009-03-10 18:29:08.

Comments Commentaires fermés sur Réussir ses photos d’intérieur en dix leçons

Quand Microsoft a annoncé que la version finale de Windows 7 permettrait de désinstaller Internet Explorer 8, beaucoup se sont vite rendu compte que ce n’était pas davantage que ce que l’on trouvait déjà dans Windows XP. Les liens vers le navigateur sont supprimés, l’exécutable est supprimé, mais le reste des ressources est encore en place, à cause d’un lien profond entre le navigateur et le système. Pour le PDG d’Opera, ce n’est pas assez.

opera

Jon S. von Tetzchner, interviewé par Betanews, indique que la décision de Microsoft est une bonne chose, mais qu’il en faut davantage : « […] c’est une bonne chose, dans un sens, je pense qu’il est naturel que les utilisateurs finaux aient le choix dans les navigateurs ». Confronté au paradoxe de la nécessité de posséder un navigateur pour en télécharger un autre, le PDG répond qu’il existe bien d’autres manières de laisser le choix.

Il pense cependant que Microsoft ne laissera pas une telle possibilité se mettre en place sans l’intervention d’un tiers, faisant ainsi référence à la Commission européenne. Ce qu’il souhaite, c’est que tous les navigateurs concernés soient présentés de manière réellement visible, avec des chances égales pour chacun d’être utilisé.

Placé devant la possibilité qu’une petite distribution Linux puisse demander à Opera de placer son navigateur par défaut au sein du système, von Tetzchner répond que la question essentielle se situe dans les parts de marché. Aucune distribution Linux n’a la place qu’a Windows, et sans cette situation de monopole, Internet Explorer n’aurait pas fait autant de « dégâts ». Toujours selon le PDG, une petite distribution Linux ne peut pas, par définition, « changer les dynamiques du marché ».

Le discours est un équivalent détaillé de la maxime « Un grand pouvoir impose de grandes responsabilités ». Le fait de posséder plus de 80 % de parts de marché dans un domaine change la donne, et Jon S. von Tetzchner espère en conséquence qu’une instance tierce obligera Microsoft à rétablir le choix.

:Source:

Originally posted 2009-03-10 18:23:12.

Comments Commentaires fermés sur Retrait d’IE8 dans Windows 7 : ce n’est pas assez pour Opera

L’UFC monte une nouvelle fois à la charge contre le projet Création et Internet. Alors que le texte doit être examiné demain vers 17h30, l’association défendant les intérêts des consommateurs fustige ce texte : « En examinant (…) le projet de loi Création et internet, les députés devront déterminer si considérer les millions de « téléchargeurs » comme des voleurs à la tire, leur demander de prouver leur innocence, puis envisager de couper leur accès à internet, constitue pour notre société un modèle économique adapté à l’ère du numérique. L’UFC-Que Choisir n’acceptera pas un projet aussi répressif et stigmatisant pour les consommateurs alors même qu’il existe des moyens de financement des artistes bien plus innovants ».

Hercule WiFi 802.11n

Fichage à tour de bras, présomption d’innocence bafouée puisqu’il revient à l’abonné de faire la preuve de sa bonne foi, le texte est d’autant plus inquiétant souligne l’UFC « qu’il est largement admis que l’adresse IP est une donnée peu fiable pour identifier un internaute avec certitude ».

Pour démontrer de la volatilité de cette « preuve », l’UFC a fait un test devant huissier : « Par un constat d’huissiers et un rapport d’expert, l’UFC-Que Choisir a fait la preuve qu’il est à la portée de tous de pirater la connexion internet sans fil de n’importe qui, et ainsi d’usurper une adresse IP pour télécharger ». Et du coup de faire condamner et suspendre jusqu’à un an l’abonné piraté. Une double victime qui n’aura en rien fait avancer l’offre légale (*).

Autre reproche, l’UFC constate qu’au-delà du volet répressif, le volet de l’offre est creux : « Ce texte ne propose aucune adaptation du droit de la propriété intellectuelle sur les oeuvres de l’esprit à un nouvel environnement numérique et n’améliore en rien l’offre légale dont l’indigence persistante ne répond aucunement à la demande (fichiers vérolés par les DRM, mise à disposition partielle des catalogues, formules commerciales obsolètes, etc.) ».

L’association poursuit : « Plus encore, afin de justifier cette intrusion dans les foyers, ce projet présuppose que les secteurs culturels sont en faillite. Or cela est faux car, pour la musique par exemple, la baisse indéniable des ventes de CD est compensée par la croissance significative des recettes provenant des concerts, des sonorisations publiques et des produits dérivés. Si faillite il y a, elle se situe au niveau des ventes de CD chez des maisons de disques qui s’arcboutent sur ce support dépassé, et qui, incapables de s’adapter, ont obtenu auprès du gouvernement un énième projet de ligne Maginot. »

L’UFC-Que Choisir demande aussi aux députés de démonter l’usine à gaz que représente Création et Internet compte tenu de l’ensemble des effets de bord de ce texte afin de se concentrer enfin sur l’émergence « d’une offre légale de qualité ainsi que des systèmes de rémunération collectifs (licence globale ou licence collective étendue) ». L’association promet déjà des recours contre le texte s’il venait à être voté.

(*) On aura  d’autres informations sur les positions de l’association, sur le site Ca Va Couper.fr où l’on trouvera l’étude complète.

:Source:

Originally posted 2009-03-10 18:21:14.

Comments Commentaires fermés sur Usurper une IP c’est simple, démontre l’UFC devant huissier

© Reuters
PARIS (Reuters) – Les députés socialistes voteront contre le projet de loi de lutte contre le piratage sur internet, qui prévoit une « riposte graduée » dont le principe est contesté par l’opposition et les associations de consommateurs.
Ce texte envisage des sanctions pouvant aller jusqu’à la suspension de l’abonnement en cas de récidive de téléchargement illégal.
Prévu mardi, son examen par les députés devrait finalement débuter mercredi, après le vote solennel de la réforme de l’hôpital pour laquelle restaient quelque 500 amendements.
Inspiré des accords de l’Elysée signés par les professions artistiques en novembre dernier et d’un rapport de Denis Olivennes, alors P-DG de la Fnac, le texte a été adopté par le Sénat à la quasi-unanimité le 30 octobre, mais les débats s’annoncent houleux à l’Assemblée nationale.
Le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, a souhaité que l’Assemblée nationale envoie elle aussi « un message clair de soutien à l’exception culturelle française ».
Mais l’opposition socialiste a déjà dit son intention de ne pas voter ce texte qui porte atteinte, selon elle, aux libertés publiques et individuelles.
« Ce texte est une fable archaïque que l’on sert aux artistes mais qui est une illusion sécuritaire », a estimé mardi le député PS Christian Paul.
« C’est un mauvais texte qui présente beaucoup d’inconvénients, qui oppose les artistes aux internautes. Il ne sera sans doute jamais appliqué », a déclaré de son côté Patrick Bloche, porte-parole du groupe PS de l’Assemblée dans ce débat.
Ses propos font écho aux critiques formulées dans Libération par le député UMP Lionel Tardy qui a jugé la « philosophie du projet contraire au plan numérique 2012 » et à l’idée qu’internet est « un service universel ».
PRÉSOMPTION D’INNOCENCE
Le président du groupe UMP Jean-François Copé s’est dit « désespéré » par la décision du PS et n’a pour l’heure pas l’assurance d’avoir le soutien du Nouveau Centre (NC).
Comme certains parlementaires de l’UMP, le groupe NC est en effet hostile à la suspension d’abonnement et préférerait une amende, a expliqué son président François Sauvadet.
« C’est infiniment mieux de faire une coupure temporaire que d’imposer une amende », a rétorqué le « patron » du groupe majoritaire. « Les artistes sont des gens qui ont besoin de vivre. On est entrain de les ruiner. Il faut réagir, Il faut avoir le courage d’assumer. »
Comme l’opposition, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir dénonce un texte « répressif et stigmatisant ».
Le projet de loi, présenté par la ministre de la Culture, Christine Albanel, prévoit une « riposte graduée » en trois temps.
Un premier avertissement serait envoyé par courriel puis une deuxième mise en garde devrait être adressée dans les six mois par lettre recommandée en cas de récidive.
Si l’internaute fraude à nouveau, il pourra voir son abonnement suspendu pour deux mois à un an avec l’interdiction de s’inscrire chez un autre fournisseur pendant cette période.
Les associations de consommateurs s’inquiètent de voir des internautes de bonne foi subir le piratage des adresses IP – le numéro d’identité d’un ordinateur – et de la constitution de fichier des personnes sanctionnées.
« Le principe de la présomption d’innocence est bafoué dans la mesure où (…) c’est à (l’internaute) qu’il revient de faire la preuve de sa bonne foi », s’indigne l’UFC-Que Choisir.
Le collectif La Quadrature du Net a quant à lui appelé en février la campagne de protestation « black-out » qui consiste à draper son site ou sa page personnelle de noir et a reçu mardi le ralliement de Daniel Cohn-Bendit, tête de liste d’Europe Ecologie en Ile-de-France.
L’association Consommation logement et cadre de vie (CLCV) dénonce quant à elle l’absence des « conditions nécessaires au développement d’une offre légale de qualité ».
Dans un entretien au Journal du Dimanche, la ministre de la Culture a fait état d’avancées sur l’offre légale et s’est dite prête à agir par décret pour accélérer la mise à disposition des oeuvres si la concertation avec les professionnels échouait.
L’examen du texte devrait durer deux ou trois jours.

Originally posted 2009-03-10 18:17:26.

Comments Commentaires fermés sur Le PS votera contre le texte sur le piratage sur internet