Le nouveau verrou anti-téléchargement de Deezer déjà cassé

Ces derniers jours, le site d’écoute de musique gratuite sur Internet a renforcé sa protection contre le téléchargement.
Mais la parade a déjà été trouvée.
Cette semaine, le site d’écoute gratuite de musique Deezer a mis à jour la sécurité de son service, afin de renforcer la protection qui lui permet de diffuser de la musique en streaming. Et ce, sans risquer que de petits malins ne la téléchargent avec un programme, comme ce fut le cas il y a un an.
La méthode de sécurisation « par blocs » consiste à diffuser les chansons au format Flash en plusieurs parties, ce qui en rend, en principe, toute copie illégale impossible.
Mais « impossible » est un mot à bannir de l’informatique. Vingt-quatre heures seulement après cette mise à jour, un internaute français dévoilait une nouvelle possibilité de télécharger les morceaux de Deezer. Pour prouver sa découverte, il a communiqué à la rédaction de 01net., un « proof of concept » (POC). « Mon POC sert juste à démontrer que cela est possible indique le surnommé M. SmithX. Le but de ce programme est purement technique. »
L’application en question ne pèse pas plus de 75 Ko et permet, sans difficulté, d’intercepter les blocs de musique en Flash diffusés par Deezer, de les reconstituer et de créer un fichier MP3 100 % fonctionnel, utilisable sur un ordinateur ou sur un baladeur.

Jiwa est aussi concerné

« J’ai voulu démontrer qu’il y aura toujours des lacunes de sécurité dans la diffusion de fichiers vidéo ou audio en streaming », nous explique M. SmithX. A noter que le POC fonctionne aussi pour le site Jiwa.fm, un homologue de Deezer.
Au mos d’août 2007, plusieurs autres méthodes, corrigées depuis, permettaient déjà de télécharger de la musique diffusée par Deezer. A l’époque, une adepte de ce genre de bidouille indiquait déjà que « n’importe quel streaming peut être intercepté ». Preuve en est encore aujourd’hui…
Deezer n’a pas pu répondre à nos questions. Le site propose 2,5 millions de titres en écoute libre. Plusieurs webradios thématiques (rock, jazz, hip-hop, électro…) sont proposées depuis peu. Le site, créé en France au mois de juin 2006 par Daniel Marhely et Jonathan Benassaya, est aujourd’hui traduit en vingt langues et revendique quelque 2,4 millions de membres.

Originally posted 2008-07-04 17:22:55.

Les commentaires sont désactivés.